Recherche

monica lovinescu(Bucarest 1923, Paris 2008)

Monica Lovinescu est une écrivaine, critique, journaliste, fille du théoricien littéraire Eugen Lovinescu. Fuyant le communisme, elle obtient avec son mari Virgil Ierunca (philosophe, poète, critique) l’asile politique en France en 1948. Elle y traduit l’année suivante sous le pseudonyme  Monique Saint-Côme un best-seller mondial de l’anti-communisme : « La Vingt-cinquième heure » de C.V. Gheorghiu (1916-1992).

Principalement déployée sur les ondes de « Radio Europe Libre » à partir des années 1960, son activité de commentateur culturel et politique a donné lieu à plusieurs livres édités en Roumanie après la Chute du Mur, où Virgil Ierunca et elle-même sont désormais considérés comme des gloires nationales.